Appeler le professeur principal au moins une fois par mois. 

Développer l’autonomie et la responsabilité de l’enfant afin de l’aider à gérer le supplément de liberté qu’il ne va pas manquer de recevoir en Israël (aussi bien au sein de l’école – qu’en dehors).

Inviter régulièrement un camarade de classe,

ou envoyer votre enfant chez un(e) copain(e). 

C'est bon pour la langue, l'intégration et les devoirs !

S’impliquer dans le suivi scolaire même si c'est très difficile pour vous. Une fois de temps en temps faire les devoirs ou une révision de contrôle avec les enfants. Il est important que l’enfant sente que vous suivez son évolution.

Faite appel à une aide aux devoirs. Au moins la première année, c'est indispensable.

Investissez au maximum sur les méthodes de travail, au-delà de la langue que vos enfants vont acquérir de toutes façons.

S’inscrire à la bibliothèque

Ne négligez pas l'encas du matin. En Israël, le petit déjeuner à l’école c’est culturel !